Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 16:38

 

En ce début d'automne,

Les Amis de la Médiathèque

de Labastide Saint Pierre

vous proposent deux rendez-vous :

Samedi 30 Septembre 2017

à 17h00

Salle d'animations de la médiathèque intercommunale

 

Vous avez beaucoup aimé un roman,

une biographie, une BD, un film ou un cd

Venez caf'thé vos coups de coeur

Rencontre ouverte à tous, pour partager,

pour échanger autour d’un café ,d’un thé,

de jus de fruits accompagnés de douceurs

 

Si vous êtes simplement curieux

de ce qui enflamme les autres,

vous pouvez également vous joindre à nous !

 

 

 

 

      

Mardi 3 Octobre 2017

à 20h00

Salle d'animations de la médiathèque intercommunale

LABASTIDE SAINT PIERRE

MEKONG, la mère des rivières

de Van Cong VU

Projection d'un film documentaire (environ 1 heure)

suivie d'une rencontre avec le réalisateur

Renseignements et inscription à la médiathèque ou au 05 63 30 13 76

ou par mail lesamisdelamediathequelsp@laposte.net

Entrée gratuite

 

Caf'thé vos coups de coeur et soirée Cap Monde
Caf'thé vos coups de coeur et soirée Cap MondeCaf'thé vos coups de coeur et soirée Cap Monde

Le Mékong est le fleuve le plus mythique d'Asie, long sur près de 5000km. Il est seul au
monde à se frayer un chemin à travers 6 pays. Au fil de l'eau, on lui a donné de nombreux
surnoms selon l'endroit où l’on se trouve. Lorsqu'il surgit des glaciers du Tibet à 4500m
d'altitude, on le nomme « Dza Chu » qui veut dire « eau des rochers », puis il devient
« Lancang Jiang » en Chine, le fleuve tumultueux. Au pied des collines du triangle d'or, les
Laotiens et les Thaïlandais le surnomment « Mae Nam Khong » : « La mère des rivières ».

 

 

Notre périple débutera au Laos pour se faufiler vers la mer de Chine en passant par la
Thaïlande, le Cambodge et le delta du Vietnam où il finit sa course. Son parcours sinueux
et impétueux est un spectacle éblouissant, sauvage et sacré. Il est au coeur des
civilisations et des peuples qu'il traverse. Ses vastes berges abritent plus de 60 millions de
personnes, de plus de 100 différents groupes ethniques, qui considèrent le bassin du
Mékong comme leur foyer. De ce fait, les abords du Mekong sont une des régions les plus
culturellement diversifiée au monde.


 

La majeure partie de la population vit de l'agriculture et de la pêche. Ce sont les richesses
du fleuve et de ses marécages qui assurent leur survie. Malgré les ressources de la
région, les populations du Mékong demeurent très pauvres. Symbole de leur attachement
au fleuve, ils partagent de nombreux récits de vie joyeux ou bien douloureux.
Notre river movie nous emmènera à la rencontre de la population rurale à l'écart des
grande villes comme Vientiane ou encore Phnom Penh. L'eau sera le fil conducteur tout
au long du film documentaire. Elle fera le lien entre tous les pays, les populations, les
ethnies, les modes de vie, les récits, les croyances...
Une longue promenade fluviale chargée d'histoire et de cultures asiatiques que Cap Monde prend soin de présenter au public.

 

Van Cong VU dit "Calibre" est l'assistant de Pierre Meynadier depuis 2008. Il compte plus d'une douzaine de films documentaires à son actif, dont trois en tant qu'auteur-réalisateur.

Passionné depuis toujours par l'image, il a fait des études technologiques et industrielles en électronique, et à patienté quinze longues années avant de pouvoir s'offrir une formaion en concepteur réalisateur vidéo à l'ESRA de Paris, puis de steadicamer au C.I.F.A.P. Rigoureux, attentif au  moindre détail de l'image et de la mise en scène, il travaille son cadre comme un tableau et sait particulièrement mettre en valeur les choses sensées ne pas en avoir.

Calibre, de par ses origines est un spécialiste naturel de l'Asie et sait raconter avec une grande fraîcheur les histoires humaines les plus simples.

 

Cap Monde se veut provocateur d’échanges, de rencontres enrichissantes.

Nous avons choisi de travailler librement, loin du scoop, de l'immédiateté dans le souci de transparence pour écouter les bruits du monde et devenir des témoins privilégiés. Un long travail d'étude, de réalisation, de montage nous permet de transmettre, dans le respect des cultures et des différences, notre regard personnel, notre passion, nos émotions, nos connaissances.

  • Découvrez régulièrement sur grand écran, dans votre ville, des films documentaires au cœur de l’actualité.
  • Rencontrez des réalisateurs professionnels passionnés.
  • Partagez leurs aventures et leurs connaissances grâce à un commentaire en direct.
  • Discutez, partagez vos expériences avec l’auteur lors d’un débat convivial.

 

Médiathèque intercommunale de Labastide Saint-Pierre (accés par la rue Pierre Panissard)

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 14:42
Les Amis de la Médiathèque de Labastide Saint Pierre vous proposent un
Atelier découverte calligraphie
 

 

 
A partir du 23 Septembre 2017, venez découvrir la différence entre l'écriture et l'art de la belle écriture grâce à de nouveaux outils (calane, carton....), avec Anne Sacramento, calligraphe 
 
 
Plusieurs dates vous sont proposées
- samedi 23 Septembre 2017
- samedi 25 Novembre 2017
- samedi 10 Février 2018
- samedi 14 Avril 2018
 
Rendez-vous de 14h30 à 17h30 à la médiathèque de Labastide Saint Pierre

 

Le nombre de places étant limité, l'inscription est obligatoire pour la première date ou pour l'ensemble des dates (lesamisdelamediathequelsp@laposte.net ou 05 63 30 13 76 ou à la médiathèque)
Les ateliers sont gratuits et ouverts à tous à partir de 12 ans
 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 14:59
A la découverte des cours d'eau du territoire

Diaporama : cycle de l'eau, continuité écologique, qualité de l'eau, ripisylve ...

Présentation suivie d'une discussion autour d'un verre de l'amitié

 

Exposition "L'eau apprivoisée" prêtée par le Centre d'information sur l'eau

 

Médiathèque intercommunale de Labastide Saint Pierre ( accés par la rue Pierre Panissard)

Partager cet article
Repost0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 14:46

Mercredi 26 Avril 2017

à 18h00

Salle d'animations de la médiathèque intercommunale

LABASTIDE SAINT PIERRE

France, terres de Camargue

de Yves PETRIAT

Projection d'un film documentaire (environ 1 heure)

suivie d'une rencontre avec le réalisateur

Renseignements et inscription à la médiathèque ou au 05 63 30 13 76

ou par mail lesamisdelamediathequelsp@laposte.net

 

 

Choyée entre les bras du Rhône, cette région française est une pépite d'authenticité et de sérénité.

Tête du delta, Arles, ville emblématique de l’époque romaine, est riche de son histoire et de ses traditions provençales et camarguaises. Sa Reine, ambassadrice du pays d’Arles, porte haut l’héritage du costume de l’arlésienne et de son ruban ô combien important.

 

Le santon figurine artistique de terre cuite, incontournable à la période de Noël, prend toute sa place dans l’église Notre Dame de la Major.

Adossé au petit Rhône, le château d'Avignon connaît son heure de gloire au début du XXème siècle quand l’achète Louis Noilly Prat, riche négociant marseillais.
Le sanctuaire des Saintes-Maries-de-la-Mer nous conte pourquoi la représentation de la « barque des Saintes », qu’il accueille solennellement, est hautement symbolique.

Ecrin de lumières flamboyantes, marais, faune et flore, flamants rose, chevaux, taureaux,  gardians, raseteurs, roselières qui coiffent les toits ... éclairent cette belle et douce île de Camargue que je vous invite à découvrir

CAP MONDE Terres de CamargueCAP MONDE Terres de CamargueCAP MONDE Terres de Camargue

Ici, aujourd’hui encore, même adaptés au monde actuel, les savoirs et les coutumes se transmettent aux jeunes générations aussi naturellement que passionnément.

La diversité des occupants de ces terres camarguaises est un trésor culturel et naturel qu’il convient de protéger et de pérenniser. J’y ai rencontré de nombreuses personnes qui vivent leur quotidien en vibrant Camargue, une faune et une flore en harmonie avec ces lieux.

Si elle fait rêver, ce n’est pas pour rien, s’asseoir, attendre, écouter, observer, comprendre cette vie bien encrée sur son passé pour mieux vivre l’époque contemporaine  et préparer son avenir.

Camargue prend soin toi, cet îlot d’authenticité que tu es…alors Camargue tu seras.

Un film CAP MONDE à ne pas manquer !

Le réalisateur:

Né en 1959 à Orthez dans les Pyrénées Atlantiques,  Yves Pétriat, jeune homme, découvre que filmer est une passion. Dès lors un nouveau regard éveille en lui une curiosité au quotidien.

Autodidacte sur les différents métiers qu’il exerce, de l’informatique à l’assurance. Pendant cette période il réalise de nombreux courts métrages et participe à plusieurs festivals.

A presque cinquante ans, il décide de changer sa vie professionnelle et de mettre sa passion au service de son métier.

 

Il aime plus particulièrement traiter des sujets se rapprochant de la vie des gens, de leurs cultures, des traditions et coutumes qui résistent à l’uniformisation du monde actuel. Il se plait à dire que « nos différences font le monde, elles font ce que nous sommes, les additionner renforce l’humanité ».

CAP MONDE Terres de Camargue

Cap Monde se veut provocateur d’échanges, de rencontres enrichissantes.

Nous avons choisi de travailler librement, loin du scoop, de l'immédiateté dans le souci de transparence pour écouter les bruits du monde et devenir des témoins privilégiés. Un long travail d'étude, de réalisation, de montage nous permet de transmettre, dans le respect des cultures et des différences, notre regard personnel, notre passion, nos émotions, nos connaissances.

  • Découvrez régulièrement sur grand écran, dans votre ville, des films documentaires au cœur de l’actualité.
  • Rencontrez des réalisateurs professionnels passionnés.
  • Partagez leurs aventures et leurs connaissances grâce à un commentaire en direct.
  • Discutez, partagez vos expériences avec l’auteur lors d’un débat convivial.

 

 

Médiathèque intercommunale de Labastide Saint-Pierre ( accés par la rue Pierre Panissard)

Partager cet article
Repost0
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 14:24

Mercredi 5 Avril 2017

à 15h00

La prophétie des grenouilles

film de Jacques-Rémy GIRERD (durée 1h30)

A partir de 5-6 ans               Projection gratuite  

Salle d'animations de la médiathèque intercommunale

de Labastide Saint Pierre

Inscriptions obligatoires

(05 63 30 13 76 ou lesamisdelamediathequelsp@laposte.net)

Ciné-goûter Ciné-goûter Ciné-goûter
Ciné-goûter Ciné-goûter Ciné-goûter

Les grenouilles ont eu beau refaire leurs prévisions météo, elles obtiennent toujours le même résultat : l'apocalypse. Quarante jours et quarante nuits de déluge, la fin de toute vie terrestre... Toute ? Non. Grâce à une chambre à air vraiment gonflée, une fermette devenue esquif de fortune nargue les éléments. A bord, entassés comme les patates qui garantissent leur survie, des animaux de tous poils et plumes, trompes et groins, griffes et sabots sont forcés de cohabiter, sous la houlette de Ferdinand, doux marin barbu et guitariste, et de sa petite famille : sa femme, Juliette, Africaine rondelette, et les enfants, Tom et Lili. Malgré les efforts de Ferdinand pour maintenir la paix civile, les carnivores commencent à avoir les crocs...

 

Des fabuleuses couleurs crayonnées à la tendresse ébouriffée du trait, l'image a quelque chose d'inédit, une chaleur vaporeuse, caressante. Ce dessin animé, dont les thèmes naviguent entre arche de Noé et La Ferme des animaux, propose une variation drôle et sensible sur l'air connu du « comment vivre ensemble quand on est différent ». Les bestioles, aussi spirituelles que leurs bouilles, sont cocasses et bénéficient d'un atout majeur : les voix d'Annie Girardot et de Michel Galabru en couple d'éléphants querelleurs, de Michel Piccoli en Ferdinand humaniste, de Jacques Higelin en vieux lion un peu pleutre... Un vrai trésor pour tous, du plus petit au jamais trop grand. — Cécile Mury - Télérama.fr

Critique  (http://www.dvdcritiques.com)

L'arche de Noé revu et corrigé par Jacques-Rémy Girerd!

L'histoire plaira à tous. Deux jeunes enfants parmi les personnages principaux, un vieux bonhomme incarnant le grand père idéal et bien entendu une foule d'animaux aux couleurs chatoyantes et aux mimiques amusantes. La prophétie des grenouilles est absolument tout public. 
Seule petite zone d'ombre, le personnage psychopate de la tortue sur lequel on insiste un peu trop et qui finit par caricaturer bon nombre de films.
Heureusement la plupart des autres animaux ont un caractère bien unique tels que les deux éléphants à l'étroit, les deux matous limites philosophes et les carnivores un peu bétas, girafes, poules, ...

Un style graphique original

Une fois encore cette production française permet de démontrer que l'union européenne ne produit pas des petits chefs d'oeuvres d'animation par accident. Graphiquement, la réalisation donne l'impression de simples dessins à plat. Il n'en est rien, la réalisation informatique, se permet beaucoup d'audace tout en proposant un style très classique. 
L'animation est sans défaut avec des décors bien fouillés et des personnages superbement animés. Quelques passages 3D d'actions sont les bienvenus et leur intégration dans le films est réussie. 
Techniquement et artistiquement, on pourrait rapprocher la prophétie des grenouilles du chien, du général et des oiseaux. Même style de dessins découpés à plat et animations 2D. La prophétie des grenouilles propose une meilleure animation et des graphismes plus simples.

Des chansons sympas!

Quand on parle de chansons dans un dessin animé, on pense souvent aux figures imposées à la mode Disney. Ici l'intégration des chansonnettes est naturelle (Ferdinand joue de la guitare) et ces petites melodies se retiennent tout de suite. Heureusement, on les retrouve en bonus.

Un casting voix exceptionnel 

Michel Piccoli, Anouk Grinberg, Annie Girardot, Michel Galabru, Laurentine Milébo, etc. Rarement un modeste dessin animé n'a rassemblé autant de voix célèbres et force est de constater que les attributions sont faites avec bonheur. Le couple d'éléphants Galabru/Girardot est un régal à écouter (en tout cas pour les adultes, pour les enfants j'ai quelques doutes car ces scènes sont un peu trop longues).

Médiathèque intercommunale de Labastide Saint Pierre

Partager cet article
Repost0
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 16:26

 

 

A cette occasion vous pourrez découvrir l'exposition "Dis-moi dix mots sur la toile"

(en partenariat avec la Communauté de Communes Grand Sud Tarn et Garonne)

Dis-moi dix mots

Goûtez au plaisir des mots en participant à  "Dis-moi dix mots"

Cette opération de sensibilisation à la langue française invite chacun à jouer et à s'exprimer sous une forme littéraire ou artistique de septembre à juin.

Chaque année, une thématique destinée à transmettre un message sur la langue française (la langue comme lien social, la capacité de la langue à exprimer l’intime, à accueillir les inventions verbales…) et dix mots l’illustrant sont choisis par les différents partenaires francophones : la France, la Belgique, le Québec, la Suisse et l'Organisation internationale de la Francophonie (qui représente 80 États et gouvernements).

Dès le mois de septembre, partez à la découverte des dix mots et donnez libre cours à votre créativité : dix mots à écrire, slamer, chanter, filmer... !

 

Edition 2016-2017 : "Dis-moi dix mots sur la Toile"

La nouvelle édition a pour principal objectif de montrer la manière dont le français s'adapte à des technologies et à des usages numériques en constante évolution. La plupart des mots choisis avec nos partenaires francophones transposent dans l'univers numérique des réalités ou des pratiques empruntées au monde physique : avatar, canular, émoticône, favori, fureteur, héberger, nomade, nuage, pirate, télésnober.

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 17:50

Mercredi 8 Février 2017

à 15h30

Premier ciné-goûter de l'année 2017

"Là-haut sur la montagne"

de Emma BAUS

 A partir de 5 ans        Durée:53mn          Gratuit

 

Mieux comprendre les animaux pour mieux les protéger !

Salle d'animations de la médiathèque intercommunale de Labastide Saint Pierre

Renseignements au 05 63 30 13 76 ou amisdelamediathequelsp@laposte.net

 

Loin du rythme trépidant des constructions humaines, la montagne est un ultime refuge pour les animaux alpins : bouquetins, coqs tétras lyre, marmottes ou loups. Mais aujourd'hui, l'impact de l'homme se fait sentir même sur les hauteurs via les sports d'hiver ou le réchauffement climatique.

Que font les animaux pour lui échapper et parviennent-ils à survivre ?

Au cours d'un magnifique voyage au coeur des Alpes françaises, suisses et italiennes, Emma Baus nous entraîne à la rencontre de ces quatre espèces emblématiques de nos montagnes. Guidée par ceux qui les protègent, elle va tenter de comprendre pourquoi l'homme est nuisible pour certains animaux et chercher des clés pour mieux coexister avec eux.

Ciné-goûterCiné-goûterCiné-goûter

Le tournage s'est déroulé entre février et août 2013 au coeur des Alpes, dans les Parc des Ecrins, du Mercantour, du Grand Paradis en Italie et en Suisse dans le Valais. La réalisatrice et son équipe ont filmé les animaux dans leur milieu naturel à quelques kilomètres seulement des pistes de ski d'Orcières-Merlette, d'Auron ou de Verbier. Guidée par les gardes de ces parcs nationaux, l’équipe a donc chaussé raquettes et skis de randonnées pour partir à la rencontre des marmottes, bouquetins, loups et coqs tétras-lyre. Ils ont multiplié les ascensions pour filmer au plus près les espèces animales entre 1500 et 3000 mètres.

"  Sur les pas de l’équipe, on marche, grimpe, se met à l’affût dans les parcs naturels français, suisses et italiens. La tendresse et l’humour agrémentent images et commentaires. Et le spectateur de retomber en enfance, ne serait-ce que pour le regard émerveillé que suscite cette immersion dans un monde naturel que nous avons obligation de respecter "
Détour en France

" Par son regard candide et par sa proximité émerveillée avec les animaux en liberté, ce film joliment réalisé pointe toutes les nuisances potentielles d’une activité touristique irraisonnée "
La Vie

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 11:04

 

Dans le cadre du 22ème festival Alors Raconte
 en partenariat avec la communauté de communes Grand Sud Tarn et Garonne,
Les Amis de la Médiathèque vous proposent de venir écouter et rencontrer:
 
Cahina BARI
Histoires dont on ne revient pas
 
              Mercredi 1er Février 2017 à 20h30
 
          Salle La Négrette à Labastide Saint Pierre
 

  Pour tous, dès 10 ans        Durée : 1h

Entrée gratuite                                             Verre de l'amitié

Contact : 05 63 30 13 76 ou lesamisdelamediathequelsp@laposte.net

 
  Alors Raconte !  Mercredi 1er Février  Alors Raconte !  Mercredi 1er Février  Alors Raconte !  Mercredi 1er Février

Cahina Bari est riche d'une double culture, alsacienne et algérienne. Après avoir pratiqué des métiers variés (journaliste, enseignante...), elle a eu une véritable révélation en entendant un conteur kabyle. «Le conte est l'endroit où se rejoint tout ce que j'ai fait et appris jusqu'alors», estime Cahina, qui avoue avoir un faible pour les contes philosophiques. «Je m'intéresse autant à ce que le conte dit qu'à ce qu'il veut dire.»
Si elle accomplit un gros travail en profondeur avant de «livrer» son histoire, c'est qu'elle mesure la force de l'oralité et la responsabilité du conteur à perpétuer cette oralité. Cahina Bari s'intéresse ainsi à tous les arts de la parole et étend son répertoire aux «récits de vie». Elle a dans sa besace de nombreux spectacles, pour toutes les générations.

Histoires dont on ne revient pas

Contes d’hier et récits d’aujourd’hui
 

Il y a toutes sortes d’histoires…

Il y a celles qui vous rencontrent, vous surprennent, cheminent avec vous, vous parlent, vous poursuivent parfois jusque dans les rêves, et qui reviennent vous hanter…
Et celles qui vous collent à la peau… dont personne ne se débarrasse comme ça… les résistantes… les tordues… les sombres… les lumineuses surtout…
Celles d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs... Qui vous marquent et qu’on n’oublie pas.

En voici un bouquet, glané au cours d’improbables virées en pays imaginaires. Pour qui sera du voyage… qui sait… un aller simple suffira.

 

 

  Alors Raconte !  Mercredi 1er Février

Le pari de faire parcourir le monde aux petits et aux grands, par l’intermédiaire des conteurs de tout horizon, est gagné chaque année depuis 1995. Le festival donne toute leur place aux conteurs dans des répertoires artistiques tour à tour merveilleux, comiques et poétiques. L’espace d’un instant complice, le public retrouve la chaleur des veillées d’antan et partage le plaisir d’écouter, de rire et de rêver.

"Ce plaisir d'évasion perdure, et, depuis 22 ans, le festival "Alors... raconte!" offre aux Tarn-et-Garonnais le bonheur de partager des contes, des récits d'aventures humaines qui laissent place à l'imagination, au rêve ou à la folie passagère... Public amoureux des contes, venez nombreux à ces bons moments que nous aimons vous faire partager" (Guy Astoul - Président des Amis de la Médiathèque départementale).

 

http://www.mediatheque.cg82.fr

 

Consultez le programme 2017 en suivant le lien ci-dessus

Salle La Négrette (parkings à proximité)

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 15:47

Assemblée Générale Vendredi 13 Janvier 2017 à 15h00

Coups de coeur présentés lors du Caf'thé du 26 Novembre 2016

Assemblée Générale Vendredi 13 Janvier 2017 à 15h00

Mémé de Philippe TORRETON (Ed. L'Iconoclaste)

Un portrait construit de souvenirs, nostalgie et tendresse

Mémé. Le mot en dit long. Voici le portrait que Philippe Torreton fait de celle qui fut le personnage central de son enfance. Une mémé vêtue de sa blouse imprimée, vivant de peu dans une maison balayée par la pluie normande, avec ses meubles en formica, son canapé en acrylique, son four électrique gagné chez France Loisirs et sa télévision branchée sur la première chaine. Un portrait universel où chacun retrouvera sa grand-mère ou celle dont il a rêvé.

www.editions-iconoclaste.fr

 

=============

La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina BIVALD ( Ed. Denoël)

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

http://www.denoel.fr/

=============

Une vie en mouvement de Misty COPELAND (Ed. Christian Bourgeois)

Misty Copeland est née en 1982 à Kansas City (Missouri). Elle grandit avec ses sept frères et sœurs, sous la responsabilité de leur mère, qui les élève seule, dans le quartier de San Pedro à Los Angeles. Encouragée par ses professeurs, elle intègre l'école de danse de San Pedro à l'âge de treize ans. Malgré ses débuts tardifs, elle est vite considérée comme un prodige. En 1998, elle obtient un Spotlight award du Los Angeles Music Center qui lui vaut de se faire remarquer par six compagnies qui lui proposent de participer à leurs ateliers d'été. Elle choisit de prendre part à ceux du San Francisco Ballet. En 1999, elle se rend à New York et participe à l'atelier d'été de l'American Ballet Theatre. Elle intègre le corps de ballet en 2001. En août 2007, elle devient la première danseuse afro-américaine de la compagnie new-yorkaise à être nommée soliste depuis Anne Benna Sims et Nora Kimball dans les années 1980. Elle danse des œuvres de chorégraphes contemporains, ainsi que des pièces du répertoire classique. En 2012, elle tient son premier rôle principal dans L'Oiseau de feu, chorégraphié par Alexeï Ratmansky. Elle occupe ensuite les premiers rôles à plusieurs reprises : Coppélia, Casse-Noisette, le Lac des cygnes, Romeo et Juliette. En juin 2015, l'ABT nomme trois nouvelles premières danseuses : Misty Copeland est l'une d'elle, la première afro-américaine à connaître une telle consécration.

http://www.christianbourgois-editeur.com/

=============

Passion simple d'Annie ERNAUD (Ed. Gallimard)

Ce n’est pas l’histoire d’un amour que nous conte ici Annie Ernaux mais celle d’une passion amoureuse qui n’est pas vraiment partagée. En effet, son amant est marié, il lui accorde peu de temps, pense beaucoup moins à elle qu’elle ne pense à lui et semble considérer leur relation comme purement sexuelle. Cela n’empêche pas la narratrice d’être obnubilée par cet homme et par leur prochaine rencontre :

« A partir du mois de septembre l’année dernière, je n’ai plus rien fait d’autre qu’attendre un homme : qu’il me téléphone et qu’il vienne chez moi. J’allais au supermarché, au cinéma, je portais des vêtements au pressing, je lisais, je corrigeais des copies, j’agissais exactement comme avant, mais sans une longue accoutumance de ces actes, cela m’aurait été impossible, sauf au prix d’un effort effrayant. »

Cette passion-là n’est donc pas si simple finalement puisqu’il s’agit d’un malentendu entre deux amants ne se situant pas sur le même plan et n’accordant pas la même importance à leur histoire. La narratrice a quelque chose d’une Emma Bovary du XXème siècle évoluant dans une société hédoniste où le sexe s’étale partout (à la télévision, dans les publicités dans la rue, les magazines, etc.). Comme Emma, son personnage attendrit en même temps qu’elle agace car il n’y a rien qui ne rend plus égoïste et fermé au monde qu’une passion. Le lecteur est mis en position de spectateur de la chute de cette femme que l’on sent inévitable. Une fois l’amant étranger reparti dans son pays, le manque y compris physique est terrible mais la narratrice ressort de cette histoire grandie :

« Quand j’étais enfant, le luxe, c’était pour moi les manteaux de fourrure, les robes longues et les villas au bord de la mer. Plus tard, j’ai cru que c’était de mener une vie d’intellectuel. Il me semble maintenant que c’est aussi de pouvoir vivre une passion pour un homme ou une femme. »

http://www.lacauselitteraire.fr/

=============

Six fourmis blanches de Sandrine COLLETTE (Ed. Denoël)

Le mal rôde depuis toujours dans ces montagnes maudites. Parviendront-ils à lui échapper?

Dressé sur un sommet aride et glacé, un homme à la haute stature s’apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle en le contemplant.
À des kilomètres de là, partie pour trois jours de trek intense, Lou contemple les silhouettes qui marchent devant elle, ployées par l’effort. Leur cordée a l’air si fragile dans ce paysage vertigineux. On dirait six fourmis blanches…
Lou l’ignore encore, mais dès demain ils ne seront plus que cinq. Égarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de leur compagnon, c’est pour leur propre survie qu’ils vont devoir lutter.

http://www.denoel.fr/

=============

La maladroite de Alexandre SEURAT (Ed. Le rouergue)

Inspiré par un fait divers récent, le meurtre d’une enfant de huit ans par ses parents, La maladroite recompose par la fiction les monologues des témoins impuissants de son martyre, membres de la famille, enseignants, médecins, services sociaux, gendarmes… Un premier roman d’une lecture bouleversante, interrogeant les responsabilités de chacun dans ces tragédies de la maltraitance.

http://www.lerouergue.com

=============

En attendant Bojangles de Olivier BOURDEAUT (Ed. Finitude)

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

L’optimisme des comédies de Capra, allié à la fantaisie de L’Écume des jours.

http://www.finitude.fr

 

=============

Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine PANCOL (Ed. Livre de poche)

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.

Ce roman, c’est la vie.

http://www.katherine-pancol.com

=============

L'enquête de Philippe CLAUDEL (Ed. Livre de poche)

« Vous êtes une sorte de médecin, n'est-ce pas ? — Pas vraiment..., murmura l'Enquêteur. — Allez, ne soyez pas si modeste ! » reprit le Responsable [...]. « Rappelez-moi le but exact de votre visite ? — À vrai dire, ce n'est pas vraiment une visite. Je dois enquêter sur les suicides qui ont touché l'Entreprise. — Les suicides ? Première nouvelle... On me les aura sans doute cachés. Mes collaborateurs savent qu'il ne faut pas me contrarier. Des suicides, pensez donc, si j'avais été au courant, Dieu seul sait ce que j'aurais pu faire ! Des suicides ? » Ph. Cl.

http://www.livredepoche.com

=============

D'eau et de feu de Françoise BOURDIN ( Ed. belfond)
Au coeur de l'Ecosse, un vaste manoir victorien abrite une famille fraîchement recomposée. De cette confrontation tumultueuse et violente va naître une intense passion.
Le jeune Scott revient au domaine familial de Gillespie. Stupéfait, il découvre que son père, Angus, patriarche autoritaire et vieillissant, s'est remarié avec une Française, Amélie. Installée à demeure en compagnie de ses quatre enfants, trois garçons turbulents et une jeune fille, Kate, cette nouvelle belle-mère a bien l'intention de marquer son territoire. De son côté, Scott ne trouve pas cette famille recomposée particulièrement à son goût.
Les tempéraments s'affrontent et les jalousies s'installent. La tension sourd silencieusement autour du véritable enjeu familial : qui sera l'héritier ? Qui gardera le domaine et fera fructifier l'entreprise de distillerie de Gillespie ?
Chaque clan aiguise ses armes, mais un amour improbable, impossible, fera peut-être tout basculer.
http://www.belfond.fr

=============

C'est où, le nord ? de Sarah MAEGHT (Ed. Albin Michel)

Si vous commencez le roman de Sarah Maeght, vous ne le lâcherez plus… Ses phrases galopent, ses mots crépitent. Elle raconte avec rage et pleine d’espoir le quotidien d’une prof, les errances d’une fille de vingt-quatre ans qui ne sait pas très bien où elle va. C’est où, le nord ? Elle l’ignore. Mais elle y va gaiement.
 
C’est le portrait d’une génération, une photographie de la France d’aujourd’hui, un verre de grenadine avec trois doigts de désespoir et quelques substances interdites. Les jeunes s’y retrouveront, les parents qui se posent des questions aussi. Des romans comme celui-là, on les ouvre et on reste planté à tourner les pages, la langue pendante…
 
Sarah Maeght n’a pas peur de l’émotion, elle ne triche pas, et c’est pour ça que vous allez l’adorer !
 
http://www.albin-michel.fr

=============

Dans la foule de Laurent MAUVIGNIER (Ed. Les éditions de minuit)

Jeff et Tonino venus de France, Geoff et ses frères de Grande-Bretagne, Tana et Francesco qui viennent de se marier en Italie, mais aussi Gabriel et Virginie à Bruxelles, tous seront au rendez-vous du  match du siècle  : la finale de la coupe d'Europe des champions qui va se jouer au stade du Heysel, ce 29 mai 1985.
La jalousie, le vol des billets, l'insouciance d'une lune de miel : plus rien n'aura d'importance après le désastre.
Excepté de retrouver Tana.

http://www.leseditionsdeminuit.fr

=============

Hors champs de Sylvie GERMAIN (Ed. Albin Michel)

Hors champ est un petit livre saisissant et, à bien des égards, cauchemardesque, mais un cauchemardesque qui serait dégagé de son spectaculaire ; un cauchemardesque existentiel donc. Le thème du livre n’est pas nouveau, néanmoins Sylvie Germain le reprend avec une grande efficacité. Exprimé de manière très générale, le thème peut être celui de l’invisibilité, car l’histoire raconte un homme banal, Aurélien, qui devient peu à peu, invisible aux autres. Néanmoins, si l’on veut être plus fin dans l’analyse, c’est d’effacement qu’il convient de parler ; Aurélien s’efface peu à peu de ce monde.

http://lecturescritiques.fr

=============

Une année étrangère de Brigitte GIRAUD (Ed.Stock)

Partie en Allemagne comme jeune fille au pair, Laura, à dix-sept ans, découvre tout d’abord qu’elle ne connaît pas si bien la langue de ce pays étranger. Puis c’est au tour de la famille qui l’accueille, un couple et deux enfants, de la troubler par leur simple mode de vie, leur comportement, leurs habitudes. Est-elle venue pour s’occuper des enfants, pour effectuer des tâches ménagères, pour parfaire cette langue ou tout simplement pour grandir enfin ? Elle est arrivée dans une famille banale qui paraît moins déchirée que la sienne, moins lourde de secrets et pourtant, peu à peu, Laura va affronter plusieurs mystères : mystère des origines, de la transmission. Elle aimerait tant déceler à travers ces personnages une vérité, un sens qui lui permettraient enfin de combler les vides et les silences de son adolescence interminable. Reconnaît-elle en s’attachant au seul garçon de la famille le petit frère qu’elle a perdu ? A-t-elle raison d’attendre avec autant de fièvre des nouvelles des siens restés en France ? Parce qu’elle retrouve chez le grand-père des enfants un exemplaire de Mein Kampf, elle est prête à tirer des conclusions hâtives et ne peut s’empêcher de lire ces pages frappées d’interdit qui la révulsent tout en la fascinant. La mère des enfants tombe malade. Le père semble se rapprocher de Laura chaque jour. Que recherche-t-il auprès d’elle ? Laura se demande quel est le prix à payer pour devenir une femme, affronter l’avenir, quitter cette maison pour rentrer dans la sienne.

http://www.editions-stock.fr

=============

Et tu n'es pas revenu de Marceline LORIDAN-IVENS (Ed. Grasset)

Ils ont été déportés ensemble dans les camps de la mort en avril 1944. Elle, Marceline, 15 ans, à Birkenau. Lui, Schloïme, son père, à Auschwitz. Seulement 3 kilomètres les séparaient. 3 kilomètres de barbelés, de champs, de blocs, de crématoires. Comme il le lui avait prédit lorsqu'ils étaient encore à Drancy, elle en reviendra seule.


Marceline Loridan-Ivens nous livre un témoignage émouvant d'une rare intensité et montre une fois de plus combien tout n'a pas encore été dit sur cette période tragique. L'on plonge presque en apnée dans ce récit à la fois personnel et universel et les mots résonnent encore le livre refermé. Un témoignage en toute sincérité porté par une écriture franche et touchante. Une belle déclaration d'amour à son père parti trop tôt.

http://www.babelio.com/

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 15:11

 

Spectacle de NOËL

Salle "La Négrette"

à LABASTIDE SAINT PIERRE

Offert par le Comité des fêtes, la MJC, les Amis de la Médiathèque, l’APEI

 

Samedi 10 décembre 2016  

à 16 heures

Suivi d’un goûter au foyer rural

 

Le voleur de papillons

Avec douceur et poésie, le spectacle "le voleur de Papillons" amène toute la famille sur les traces d'un jeune garçon passionné par les papillons, leurs couleurs et leur vol léger. Un moment doux à découvrir dès 3 ans

A la recherche des papillons autour de la terre

Tout commence avec un amour des plus purs : celui d'un petit garçon et de sa grand-mère. Les deux partagent une passion : les papillons. Pour le plaisir de sa mamie, l'enfant va donc partir autour du monde pour trouver les plus beaux papillons, ceux que sa chère grand-mère surnommait "ces êtres délicats qui dansaient dans le ciel".

Alliant marionnette et théâtre d'ombre, la compagnie Artémisia campe un univers doux et poétique pour toute la famille et surtout  pour les enfants les plus jeunes.

Salle "La Négrette" Rue Danton 82370 LABASTIDE SAINT PIERRE

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Les Amis de la Médiathèque de Labastide-St-Pierre
  • : Fenêtre ouverte sur les animations culturelles, expositions et ateliers en lien avec les livres organisés au sein de la médiathèque pour les adultes et les enfants
  • Contact

Recherche